Accueil / Perte de poids / Rééquilibrage alimentaire: 5 clés essentielles à savoir

Rééquilibrage alimentaire: 5 clés essentielles à savoir

Dans un rééquilibrage alimentaire, être très strict n’est pas nécessaire pour perdre du poids. Ce n’est pas la seule alternative qui permet de mettre au placard les quelques kilos en trop qui gâchent la vie. Si vous ne voulez pas faire trop de sacrifices en vous privant de toute une liste d’aliments, ne le faites pas. Choisissez simplement le rééquilibrage alimentaire. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

La différence entre un régime et un rééquilibrage alimentaire

Les termes « régime minceur » et « rééquilibrage alimentaire » se confondent souvent dans les esprits. Tous deux font partie de programme alimentaire qui convient pour perdre du poids, mais qui n’est pas mené de la même façon.

Le régime minceur en quelques mots

Restrictions et contrôle de calories intègrent généralement un régime minceur. C’est ce qui permet une perte de poids rapide. Le régime ne peut se faire que sur une durée déterminée et dès qu’on reprend l’alimentation habituelle, une prise de poids peut apparaître.

Résumé d’un rééquilibrage alimentaire

Dans le rééquilibrage alimentaire, on travaille sur le long terme pour maigrir. Pour cette solution, on apporte à notre corps une alimentation équilibrée et saine en oubliant les plats industriels et les aliments transformés. Dans ce cas, l’organisme apprend à se réguler et à former une assimilation optimale de ce qui lui est supplémenté. Il est alors tout à fait normal que la perte de poids se produise et que l’effet effet yo-yo n’apparaît pas. Le rééquilibrage alimentaire peut être adopté toute la vie.

Le principe du rééquilibrage alimentaire

Le rééquilibrage alimentaire n’est pas un régime amaigrissant. Il est une vraie hygiène de vie à suivre quotidiennement, sans durée déterminée. Son principe est simple : manger mieux et sainement afin de garder le poids idéal et d’être en bonne santé. Cependant, même en rééquilibrage alimentaire, il y a également certains aliments à éviter ou à diminuer du menu. C’est le cas des mauvaises graisses et des produits alimentaires industriels comme les plats préparés et les chips.

À part ceux-là, on a droit à tout : légumes et fruits crus ou cuits, viandes, céréales, bons lipides dont l’oméga-3, l’oméga-9 et les graisses saturées saines… On peut même se permettre de prendre une collation.

Dans le rééquilibrage alimentaire, il est très important de savoir gérer les quantités d’aliments ingérés, car le but n’est pas de grossir, mais d’apporter le nécessaire à son organisme tout en évitant les carences. Ce rééquilibrage alimentaire va permettre de manger mieux, de ressentir un sentiment de satiété, de rester en bonne santé et de perdre du poids.

Rééquilibrage alimentaire et perte de poids : le fonctionnement

Avec les féculents et le grignotage autorisés, on se demande comment perdre du poids avec le rééquilibrage alimentaire. Il est tout de même à rappeler qu’en rééquilibrant son alimentation, perdre du poids rapidement n’est pas envisageable. 2 ou 3 semaines ne sont pas suffisantes pour arriver à instaurer une alimentation équilibrée et saine, le délai ira bien au-delà. Une diététicienne confirmée soulignera bien ce point.

La perte pondérale se fait petit à petit. Dans un premier temps, le but du rééquilibrage alimentaire est de trouver un équilibre entre la phase de stockage de graisse et la phase de brûlage de graisse. Donc il faut attendre que l’énergie prise en mangeant soit consommée par l’organisme.

Une fois cet équilibre trouvé, le poids commence à se stabiliser. Pour arriver à cette perte de poids, le corps doit être sous déficit calorique. Lorsque le corps ne trouve pas l’énergie nécessaire dans l’alimentation, il va puiser dans ses réserves pour brûler les graisses. Comme on mange sainement, aucun risque de carence lorsqu’on est en déficit calorique. Une fois le poids idéal atteint, il n’y a aucun problème à reprendre une alimentation destinée à maintenir son poids.

L’apport calorique dans un rééquilibrage alimentaire

En rééquilibrage alimentaire et perte de poids, il faut penser au nombre de calories nécessaires par jour et répartir celui-ci entre les repas et les collations. Un individu actif a besoin entre 1 000 à  2 800 calories par jour selon des études sur l’estimation des besoins en énergie(1) menées par l’Institute of Médecine, mais ce chiffre est à titre indicatif. Cet apport calorique peut augmenter ou baisser en fonction de l’âge, du sexe et de l’activité physique.

Sport et rééquilibrage alimentaire

Un des buts du rééquilibrage alimentaire est aussi de rester en bonne santé. Pour cela, Il faut faire du sport. Vous n’avez pas besoin de vous rendre à la salle de sport une, deux ou trois heures par jour, la pratique d’une activité physique peut se faire à la maison. Même sans équipements adéquats pour le sport, des exercices simples comme faire de la marche, monter des escaliers sont suffisants. Essayez de caser une petite activité physique de 30 minutes au moins dans votre agenda.

Le Centre de Prévention et du Contrôle des pathologiques recommande le sport pour maintenir son poids idéal. D’ailleurs, des recherches(2) sur le sport montre une forte relation entre le sport et les capacités de leadership. C’est un fait prouvé : le sport est très bénéfique pour la santé.

Mettre en pratique le rééquilibrage alimentaire

Dans la pratique, lorsqu’on se trouve en cuisine, l’élaboration de cette alimentation équilibrée peut être plus complexe. Pour faire simple, il suffit de préparer une assiette dont la moitié est constituée de légumes, le tiers de protéines et le tiers de féculents. Ce rapport est valable pour le déjeuner et le dîner. Les ingrédients dépendent des goûts de chacun, mais si vous voulez pousser un peu plus vers la perte de poids, essayez de privilégier le concombre dans vos repas.

Petit déjeuner

Pour le petit-déjeuner, une petite différence s’impose. Le petit déjeuner idéal est défini par le Programme National Nutrition santé. Il prescrit de prendre au petit-déjeuner : un produit céréalier, une portion de fruit, un produit laitier et une boisson qu’il faudrait éviter de sucrer. Pour chaque repas, on peut adapter la taille des portions en fonction de ses besoins.

Collation

On recommande de prendre des produits céréaliers, des fruits de saison, du yaourt. Si vous devez consommer des aliments industriels pour une raison ou pour une autre, il est préférable de prendre un plat le moins riche possible en graisses saturées et en sucres. On ne peut vous le cacher : de nombreuses études ont prouvé que ces aliments ultratransformés sont néfastes à la santé.

Et vous, que pensez-vous du rééquilibrage alimentaire?

Références :

  1. Estimated Energy Requirements (EER) from the Institute of Medicine (IOM) Dietary Reference Intakes Macronutrients Report, 2002, calculated by gender, age, and activity level for reference-sized individuals.
  2. Dobosz RP1, Beaty LA. Adolescence. 1999 Spring;34(133):215-20. The relationship between athletic participation and high school students’ leadership ability.

Vérifiez également

être assis mincir

Être assis : 8 astuces pour l’éviter et maigrir

Être assis trop souvent constitue un frein si vous voulez réduire considérablement votre poids. Ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *