Accueil / Perte de poids / Avoir faim : 5 formes de faim et comment les gérer pour perdre du poids

Avoir faim : 5 formes de faim et comment les gérer pour perdre du poids

Avoir faim est un mystère. Certains jours, il peut être difficile de dire si vous avez faim ou si vous avez de l’appétit. Souvent, l’un peut être confondu avec l’autre. Or, cela peut grandement influencer sur la perte de poids, la prise de poids ou le maintien du poids idéal. Pour ce faire, il vous faut savoir différencier les types de faim pour pouvoir bien agir durant votre régime d’amaigrissement.

Qu’est-ce que la faim ? Et l’appétit ?

La première étape est d’accepter ce processus d’avoir faim comme un moment positif, même si vous suivez un régime amaigrissant. La faim p se définit comme une sensation douloureuse ou un état de faiblesse causé par le besoin de nourriture. L’appétit, lui, fait référence au désir de nourriture, peut-être même lorsqu’il n’y a pas de besoin de manger.

Régulation de la faim

Elle est en partie contrôlée par l’hypothalamus dans le cerveau, votre taux de glycémie et la façon dont votre estomac et vos intestins sont vides. Deux hormones principales sont responsables de la régulation de l’appétit selon une étude(1) :

  • La Leptine : hormone produite par les cellules graisseuses qui diminue l’appétit.
  • La Ghréline : hormone qui est libérée principalement dans l’estomac et qui signale la faim au cerveau pour augmenter l’appétit.

Dans cette étude, chez les personnes sujettes à l’obésité, le taux de l’hormone leptine augmente, alors que le taux de ghréline diminue. L’étude a établi que les patients obèses sont donc résistants à la leptine.

La faim physique ou la vraie faim

Avoir faim est la sensation normale ressentie par le cerveau lorsque votre estomac est vide. Elle est le type le plus important. Elle vous dit quand vous devez manger. Les signes sont différents pour tout le monde. Cependant, ils se manifestent souvent par des tremblements dus à un faible taux de sucre dans le sang, une migraine, un manque d’énergie ou des grognements d’estomac. Pour y pallier, il suffit de toujours garder des collations avec soi afin d’éviter le grignotage.

La faim émotionnelle

Cette forme de faim est difficile à distinguer de la précédente. Elle aime bien se faire passer pour une faim physique. Avoir faim sur le plan affectif prête vraiment à confusion : il est difficile de dire si le corps veut se nourrir pour avoir de l’énergie ou pour s’apaiser. Stress, tristesse, nostalgie et souvenir, joie… les émotions vont dicter le choix d’aliments selon une étude(2) sur la question. La psychologue Susan Albers, PsyD, affirme : « Il y a un lien évident entre le stress et l’appétit. Mais le lien n’est pas le même pour tout le monde. Certaines personnes mangent trop quand elles se sentent stressées et d’autres perdent l’appétit. » L’alimentation émotionnelle peut être la plus difficile à surmonter et entraîner le surpoids et l’obésité.

La solution pour la faim émotionnelle

Ne négligez pas la faim émotionnelle lorsque vous la distinguer. Vous pouvez manger, mais essayez de vous contenter d’une petite portion et mangez lentement pour continuer à maigrir sainement. Imaginez envoyer l’amour à votre cœur et profiter du confort qu’il vous apporte. Elle ne s’apaise pas avec les aliments. Parlez plutôt à quelqu’un que vous aimez, faites de l’exercices, mais si possible, essayez de continuer à bien manger.

La faim en bouche

Elle est le désir de la bouche pour des sensations agréables. Elle se produit généralement autour des aliments agréables en bouche. Certaines personnes aiment les aliments chauds, d’autres non. Certaines aiment le céleri, d’autres ne le supportent pas. La bouche désire une variété de saveurs et de textures. Elle éprouve de la difficulté à rester satisfaite lorsque les aliments perdent leur saveur et deviennent mous. Il arrive aussi qu’elle s’ennuie alors elle doit être divertie par le manger.

Comment s’en sortir et ne pas grossir  ?

L’excitation nourrit la faim dans la bouche. Si elle se présente, donnez à votre bouche ce qu’elle veut : salé, sucré, croquant ou crémeux. Avant de manger, analysez bien votre faim. Pendant le repas, voyez aussi si votre bouche est satisfaite.

La faim des yeux

La faim dans les yeux est déclenchée par la nourriture que vous voyez. Il peut s’agir d’émission de cuisine, de plats et aliments, de personnes qui mangent, de publicités, et de recette minceur. La vue des étalages d’aliments dans les épiceries fines, les marchés, les restaurants ou les supermarchés peuvent également instituer l’envie de manger. Les yeux peuvent convaincre l’esprit de ne pas tenir cas des signaux de l’estomac et du corps ressentant déjà la satiété.

Que faire pour y faire face

La beauté satisfait la faim des yeux. Lorsque vous êtes tenté par la nourriture, essayez de nourrir vos yeux avec autre chose qui est intéressant ou beau : peinture, paysage, décoration, ect. Vous verrez la sensation diminuer.

La faim au nez

Les nerfs olfactifs peuvent vous mener la vie dure durant votre régime amincissant. Cela est dû au fait que la nourriture est constamment présente autour de vous : restaurant, travail, à la maison et même assis dehors. L’odeur de la cuisson du pain ou du gâteau, d’un dessert diététique, le café du voisin qui frémit, peut donner faim, même sans en avoir besoin.

Ne pas grossir avec ce type de faim

Le parfum nourrit la faim du nez. Pour le satisfaire, essayez de sentir votre assiette avant de manger et inspirez profondément. Sentez autant d’ingrédients individuels que possible dans vos aliments. Pendant que vous mangez, continuez à être conscients de la saveur et comptez combien de temps vous pouvez goûter la nourriture.

Quel type de faim est fréquente chez vous ? Comment le gérez vous ?

Références :

  1. Klok MD, Jakobsdottir S, Drent ML. The role of leptin and ghrelin in the regulation of food intake and body weight in humans: a review. Obes Rev. 2007 Jan;8(1):21-34.
  2. Gibson EL. Emotional influences on food choice: sensory, physiological and psychological pathways. Physiol Behav. 2006 Aug 30;89(1):53-61. Epub 2006 Mar 20.

Vérifiez également

recette minceur d'avoine

Recette minceur d’avoine : 5 qui font perdurer la satiété

Comment vous motiver à apprécier vos flocons d’avoine au petit-déjeuner ? Lorsqu’on suite un régime amaigrissant, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *