Accueil / Perte de poids / Régime Zermati : 4 moyens pour faire la paix avec le poids

Régime Zermati : 4 moyens pour faire la paix avec le poids

Pour la diète Zermati, on n’a pas d’aliments interdits mais quelques exercices à faire. Le régime Zermati ne fonctionne pas comme pour la plupart des régimes amaigrissants. Si vous n’avez pas réussi à perdre du poids avec le régime amaigrissant que vous avez mis en pratique, vous pouvez tenter le régime Zermati. Pour arriver au poids idéal, l’inventeur de cette diète propose d’écouter son corps.

Le principe du régime Zermati

Le Dr Jean-Philippe Zermati, nutritionniste de formation, se trouve à l’origine du régime Zermati. Pour lui, il est possible de perdre du poids tout en se faisant plaisir. Cela fait intervenir les aliments que certains régimes minceurs interdisent. Pour lui, pour arriver à perdre du poids et pour atteindre le poids idéal, il faut faire la paix avec la nourriture et faire la paix avec soi-même. Voilà pourquoi, ce programme perte de poids pourrait être accompagné d’exercices doux comme le hatha yoga ou les 5 tibétains.

Ce n’est pas seulement un programme minceur composé d’interdits et d’autorisations dans l’assiette. Il s’agit également d’un programme visant la perte de poids avec des exercices originaux sur le mode d’alimentation.

Braver l’interdit dans le régime Zermati

D’après les explications de ce nutritionniste : « Comme c’est interdit, comme on ne peut pas le prendre, c’est que cet aliment fait grossir et dès qu’il se pose sur les papilles, on a l’impression qu’il nous fait grossir et c’est ce qui se passe par la suite. Or écouter sa faim ne fait pas grossir. »

Le régime Zermati n’est pas qu’un simple programme alimentaire, mais il s’agit surtout d’une méthode complète qui va mettre l’individu sur un nouveau mode d’alimentation. Pour cette diète, on n’a donc ni aliment interdit, ni aliment autorisé, ni phases à suivre. On peut suivre et mettre en application les nouvelles habitudes alimentaires résultant de ce régime pour toute la vie.

Remplir un carnet alimentaire dans le régime Zermati

Vous aurez besoin de ce carnet pour prendre quelques notes après les repas et les collations. Le but de cet exercice du régime Zermati est de repérer les mauvaises habitudes de votre mode d’alimentation pour les rectifier. Après avoir pris une petite collation ou un repas, il faut mettre dans le carnet ce qu’on a pris. Il faut marquer si vous avez eu faim au moment de manger. Si vous n’avez pas eu faim, était-ce le stress, l’ennui ou tout simplement l’habitude car il était l’heure ? Écrivez également dans le carnet le lieu où vous avez pris votre repas, votre état d’esprit lorsque vous l’avez pris ou l’activité que vous avez eue en parallèle avec le repas. Pour perdre du poids efficacement, il est important de comprendre les éléments qui sont peut-être à l’origine de cette prise de poids dans le mode d’alimentation et c’est qu’il faut essayer de déceler avec le carnet alimentaire. On peut faire cet exercice sur une semaine.

La substitution dans le régime Zermati

Il faudra faire plusieurs essais pour trouver le programme alimentaire qui vous fera perdre du poids efficacement et pour maintenir le poids idéal. Pour ce faire, les aliments qui sont jugés néfastes pour la ligne sont à remplacer. Il ne s’agit pas de directement s’en priver. Si vous avez pris du chocolat en collation, trouvez dans le carnet une autre collation plus saine qui vous a procuré le même plaisir et aussi la même sensation de satiété. Si vous n’en trouvez pas dans votre carnet, testez d’autres collations et d’autres repas que vous jugez sains. Rappelez-vous également que pour cette perte pondérale, il faut toujours rester dans une alimentation équilibrée. On peut par exemple prendre un fruit de saison frais ou un yaourt sans matière grasse. On peut ne pas perdre du poids dans un premier temps mais au fil du temps qu’on remplace certains aliments, on va perdre petit à petit les kilos superflus.

L’écoute pendant le régime Zermati

Pour certaines diètes restrictives, on demande de limiter la quantité de nourriture à ingérer et de réduire même le nombre de repas. Certes, la perte de poids est rapide mais le risque d’effet yo-yo est encore plus important. Avec le régime Zermati, le risque de prise de poids est moins important car on apprend à écouter son corps. En effet, le nutritionniste ne va pas vous interdire de prendre une collation : vous pouvez en prendre si vous avez faim, mais il ne faut pas en prendre car c’est l’heure. Il ne faut pas attendre d’avoir très faim pour s’autoriser un repas : on risque de prendre une grande assiette et de ne pas se débarrasser des kilos en trop. Cet exercice d’écoute sera plus complexe car les habitudes sont déjà instaurées. Cependant, elle est une étape clé pour le régime Zermati et pour perdre du poids. Pour cet exercice, apprenez également à déposer votre fourchette une fois le sentiment de satiété ressenti, même sans terminer le plat.

L’acceptation pour le régime Zermati

Avant de démarrer ce programme, vous vous êtes sûrement fixé le nombre de kilos à perdre. Pour avoir le poids idéal, il faudra également que vous vous référer à un outil comme l’indice de masse corporelle ou l’IMC. Effectivement, certaines études montrent la relation entre l’IMC et la perception du poids. Vous saurez ainsi une idée sur le poids idéal que vous devez avoir et le nombre de kilos à se débarrasser. Cependant, avec le régime Zermati, on ne peut pas toujours arriver à cet objectif. Si le nouveau mode d’alimentation que vous avez élaboré avec le régime Zermati ne vous permet plus une perte de poids, ne vous forcez pas. Ce n’est pas la meilleure solution pour mincir et ce n’est pas bénéfique pour votre santé. Il faut accepter le poids qui correspond à ces nouvelles habitudes alimentaires qui sont également dictées par ses faims et ses sentiments de satiété.

Ce régime vous tente-t-il ? Qu’est-ce qui vous pousse à le suivre ?

Sources :

http://menthe-reglisse.over-blog.com/article-33059316.html

https://www.fourchette-et-bikini.fr/regimes/guide-des-regimes/le-regime-zermati-avantages-et-inconvenients-38725.html

Référence :

  1. Rafael T Mikolajczyk, Annette E Maxwell, Walid El Ansari, Christiane Stock, Janina Petkeviciene, and Francisco Guillen-Grima. Relationship between perceived body weight and body mass index based on self- reported height and weight among university students: a cross-sectional study in seven European countries. BMC Public Health. 2010; 10: 40. Published online 2010 Jan 27. doi: 10.1186/1471-2458-10-40. PMCID: PMC2824734. PMID: 20105333.

Vérifiez également

graisse corporelle

Graisse corporelle : les 4 principaux types pour la perte de poids

La graisse corporelle se présente sous plusieurs types. On parle beaucoup de la graisse du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *