fbpx
anti-inflammatoire perte de poids
anti-inflammatoire perte de poids

Anti-inflammatoire : 9 pour la perte de poids

L’anti-inflammatoire est une propriété recherchée chez tous les aliments perte de poids. L’inflammation peuvent devenir hors de contrôle et se traduire par les conséquences menaçantes de la maladie et du gain de poids. Ce ne sont pas seulement les blessures externes qui causent l’inflammation. Manque de sommeil, stress, et même une mauvaise alimentation peuvent tous causer l’inflammation et donc la prise de poids. Chassez-la vite avec les aliments ci-dessous.

Anti-inflammatoire 1 : Les bleuets

Tant que nous parlons d’anti-inflammatoire, vous entendrez toujours parler de bleuets. Une étude(1) publiée dans la revue Antioxidants a montré que la consommation de baies pouvait réduire considérablement l’inflammation. Qu’est-ce qui vaut aux baies d’être mentionnées ainsi ?

Les baies contiennent une classe d’antioxydants appelés flavonoïdes, mais ce sont les anthocyanines, en particulier, qui apportent leurs effets anti-inflammatoires. Ils désactivent efficacement les gènes inflammatoires et immunitaires. En matière d’anthocyanines, les bleuets viennent au premier plan. En outre, les bleuets sont riches en vitamine C et en un autre polyphénol, le resvératrol, qui favorise les réactions anti-inflammatoires en réduisant les radicaux libres inflammatoires.

Anti-inflammatoire 2 : Le saumon sauvage

En matière de gras sains, il y a une variété dont vous devriez rechercher activement : les oméga-3. Ces graisses saines sont réputées pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Les poissons gras sont l’une des meilleures sources de cette classe de gras polyinsaturés, mais le saumon sauvage vous fournit à la fois de l’EPA et du DHA.

Contrairement aux oméga-3 d’origine végétale, ces deux acides gras sont déjà sous forme active, ce qui signifie qu’ils s’attaquent plus efficacement à l’inflammation excessive grâce à l’augmentation de l’adiponectine. Cette hormone améliore la capacité des muscles à utiliser les glucides comme source d’énergie. Elle stimule le métabolisme et brûle la graisse, ce qui diminue les marqueurs d’inflammation.

Anti-inflammatoire 3 : Le curcuma

Le curcuma doit sa belle couleur jaune-orange très brillante à la curcumine. En outre, ce composé actif contient de puissantes propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Une étude(2) dans Advances in Experimental Medicine and Biology montre que la curcumine inhibe directement l’activation des voies inflammatoires en arrêtant la production de deux enzymes pro-inflammatoires, COX-2 et 5-LOX. Pour cette raison, la curcumine a été impliquée dans une série d’effets bénéfiques sur la santé, notamment la prévention du déclin cognitif, pour prendre soin du foie et des maladies cardiaques, et celui qui intéresse le plus pour perdre du poids.

Anti-inflammatoire 4 : Les betteraves

La betterave se compose de nombreux composés phytochimiques, dont l’acide ascorbique, les caroténoïdes et les flavonoïdes. En outre, elle compte parmi ses constituants les pigments de bétalaïne. Ils sont les responsables des propriétés d’antioxydant, anti-inflammatoire et chimiopréventive de la betterave. L’un de ces pigments, la bétaïne, est un nutriment qui non seulement combat l’inflammation, mais qui est également connu pour :

  • Augmenter le métabolisme,
  • Influencer positivement le mécanisme de résistance à l’insuline,
  • Stimuler l’humeur, et
  • Arrêter les gènes qui encouragent la graisse à persister.

Une étude(3) publiée dans le Journal of Human Hypertension a associé la consommation de betteraves et de jus de betterave à des niveaux plus faibles de marqueurs inflammatoires. Cela comprend la PCR ainsi que l’interleukine-6 et le facteur de nécrose tumorale, qui sont libérés par la graisse corporelle nocive. L’étude a également remarqué la diminution du risque de formation de plaque, d’hypertension et de diabète de type 2.

Anti-inflammatoire 5 : L’huile d’olive extra vierge

Ajoutez l’huile d’olive extra vierge à votre régime méditerranéen pour lutter contre l’inflammation, la réduction du risque de maladies cardiovasculaires et la perte de poids. L’élément clé est l’oléocanthal. Ce composé, que l’on trouve uniquement dans les huiles d’olive vierges extra (car elles ne sont pas raffinées et contiennent plus de composés phénoliques), a un impact significatif sur l’inflammation et aide à réduire les dommages au cartilage articulaire. Il agit comme l’ibuprofène dans la mesure où il empêche la production de COX-1 et COX-2 pro-inflammatoires enzymatiques.

Anti-inflammatoire 6 : L’ail

Saviez-vous que l’ail peut lutter contre l’odeur nauséabonde et le froid. Les chercheurs émettent l’hypothèse que le pouvoir anti-froid de l’ail provient de l’allicine. Ce composé bloque les enzymes jouant un rôle dans les infections bactériennes et virales.

Selon une étude(4) réalisée en 2015, les composés organosoufrés de l’ail avaient des propriétés cardioprotectrices, anticancéreuses et anti-inflammatoires.

L’ail vieilli fournit la plus forte concentration de composés biodisponibles, mais l’ail frais peut également assurer le même rôle. Assurez-vous d’écraser d’abord l’ail pour démarrer la production de l’allicine bioactive pour augmenter la teneur en nutriments de l’ail.

Anti-inflammatoire 7 : Le kamut ou le blé khorosan

Le nouveau superaliment tendance du moment est le kamut ou blé Khorasan. Ce grain ancien contient plus de protéines gramme pour gramme que le quinoa. Il est chargé de minéraux énergisants et protecteurs pour les muscles comme le magnésium, le potassium et le fer. En outre, il parfait pour instaurer rapidement la satiété, car il contient 7 grammes de fibres par tasse.

La substitution de la viande par des aliments végétaliens d’origine végétale est idéale pour réduire l’inflammation, car les protéines animales sont l’une des principales sources de graisses saturées inflammatoires. De plus, une étude(5) publiée dans l’European Journal of Clinical Nutrition a révélé que la consommation de kamut réduit les niveaux de cytokines : des composés qui causent l’inflammation dans tout le corps.

Pensez-vous que l’inflammation soit la cause de votre gain de poids ?

Références :

  1. Stefano Vendrame,1 Cristian Del Bo’,2 Salvatore Ciappellano,2 Patrizia Riso,2 and Dorothy Klimis-Zacas. Berry Fruit Consumption and Metabolic Syndrome. Antioxidants (Basel). 2016 Dec; 5(4): 34. Published online 2016 Sep 30. doi: 10.3390/antiox5040034.
  2. Rao CV. Regulation of COX and LOX by curcumin. Adv Exp Med Biol. 2007;595:213-26.
  3. Asgary S, Afshani MR, Sahebkar A, Keshvari M, Taheri M, Jahanian E, Rafieian-Kopaei M, Malekian F, Sarrafzadegan N. Improvement of hypertension, endothelial function and systemic inflammation following short-term supplementation with red beet (Beta vulgaris L.) juice: a randomized crossover pilot study. J Hum Hypertens. 2016 Oct;30(10):627-32. doi: 10.1038/jhh.2016.34. Epub 2016 Jun 9.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.