Accueil / Perte de poids / Suppléments alimentaires : 5 pour compléter le régime cétogène

Suppléments alimentaires : 5 pour compléter le régime cétogène

Le régime cétogène pourrait nécessiter l’apport de suppléments alimentaires. En effet, suivre ce dernier signifie un régime alimentaire riche en graisses, modérément protéiné et faible en glucides. Il pousse le corps dans un état de cétose, de sorte que vous brûlez les graisses pour avoir de l’énergie. Avec ce régime, vous allez perdre des kilos, mais manquer également de nutriments essentiels. Que faudra-t-il donc ajouter à votre diète ?

Les suppléments alimentaires à privilégier

Vous n’avez vraiment aucune idée de quels suppléments alimentaires votre régime cétogène pourrait manquer ? En fait, ce sont les aliments restreints ou interdits dans ce régime amaigrissant qui font que votre alimentation pourrait souffrir de carence nutritionnelle. Si vous suivez ce régime ou songez à l’essayer, les nutritionnistes disent que vous devriez envisager d’y ajouter les cinq suppléments suivants.

Le magnésium

De nombreux aliments à haute teneur en magnésium, comme les grains entiers, les bananes et les haricots, ne conviennent pas à un régime cétogène. Or si vous présentez les signes de carence en magnésium, essayez de pallier à cet inconvénient.

« Le magnésium est un minéral important pour de nombreuses fonctions cellulaires et aide à réguler les nerfs, les muscles et le système immunitaire », explique Ginger Hultin, nutritionniste de Seattle, RD, porte-parole de l’Academy of Nutrition and Dietetics. « Il joue également un rôle dans la formation d’os solides, le maintien de la glycémie et la stabilité du rythme cardiaque.

Vous pouvez essayer d’atteindre votre apport recommandé en magnésium (310 à 320 mg, selon votre âge) en consommant des aliments riches en magnésium approuvés par le régime Cependant, prendre un supplément de magnésium vous aidera plus vite.

Le calcium

Beaucoup de lait et de produits laitiers ne sont pas non plus autorisés dans le régime céto en raison de leur teneur en glucides. Le jus d’orange enrichi et le tofu sont d’autres aliments dont la teneur optimale en calcium est exclue ou limitée. En limitant ou en évitant en grande partie les produits laitiers, vous limitez également votre apport en calcium. Selon votre âge, les femmes devraient consommer de 1 000 à 1 300 mg de calcium par jour.

« Le calcium est un minéral qui aide à maintenir la santé des os, mais qui favorise également la communication musculaire et nerveuse », explique M. Hultin. Les sardines avec arêtes, le saumon avec arêtes, le chou frisé et le brocoli peuvent fournir du calcium. Cependant, s’ils ne sont pas trop de votre goût, le supplément de calcium est de rigueur.

La recherche(1) montre que le calcium favorise la combustion des graisses. Une autre étude(2) a révélé que la supplémentation de 1 200 milligrammes de calcium par jour diminuent la production de l’enzyme qui accélère la création des acides gras. Et cela a aussi provoqué une baisse de la production de nouvelles graisses.

Le fer

« Le fer est un minéral dont l’organisme a besoin pour fabriquer l’hémoglobine, une protéine des globules rouges qui transporte l’oxygène dans tout l’organisme », explique Hultin. Si vous ne comblez pas votre apport en fer quotidien, vous vous sentirez léthargiques et faibles, et votre peau pourrait paraître plus pâle.

De nombreux aliments contiennent d’excellentes quantités de fer, comme le bœuf, certains poissons et les huîtres. Cependant, d’autres sources de fer solide sont limitées ou exclues. Prendre suffisamment de fer est encore plus difficile si vous suivez un régime végétarien, car vous ne pouvez pas consommer de produits animaux.

Les légumes-feuilles, comme le cresson, le chou frisé et les épinards, sont de bonnes sources de fer. Cependant, le type de fer qu’ils contiennent n’est pas facilement absorbé par le corps. Pour vous assurer d’obtenir la bonne quantité, prenez un complément alimentaire pour la carence en fer serait une bonne idée.

La vitamine D

Il est difficile d’obtenir des quantités suffisantes de vitamine D dans n’importe quel régime amincissant. La vitamine soleil est produite par le corps lorsque la peau est exposée au soleil et l’exposition directe au soleil est quelque chose que beaucoup de gens essaient d’éviter. Cela est compréhensible pour réduire le risque de dommages cutanés et de cancer de la peau.

La vitamine D se trouve également dans certains aliments, comme le lait, le jus d’orange et les céréales, mais ces produits sont limités par le régime cétogène.

« La vitamine D est nécessaire à la santé des os, et une carence de longue durée peut entraîner le développement d’os fragiles et des fractures. », explique Natalie Rizzo, nutritionniste. Il vous donne de l’énergie, renforce votre système immunitaire et peut même aider à prévenir la dépression.

Pour obtenir l’apport quotidien recommandé (600 UI), vous pouvez vous tourner vers les poissons gras comme le saumon et le thon, ou vers les œufs. Cependant avec si peu d’options alimentaires, un supplément quotidien de vitamine D peut s’avérer utile.

Les fibres

Vous avez besoin de fibres pour assurer le bon fonctionnement de votre tube digestif et combattre la constipation. Plus proche encore, les fibres vous assurent la satiété et le rassasiement sur une longue durée pour votre régime minceur. La plupart des sources de fibres proviennent du pain, des céréales, des fruits et des légumes riches en glucides, et ceux-ci ne sont pas sans danger pour les cétones.

« Puisque ces aliments sont limités dans le régime céto, votre consommation de fibres l’est aussi. », explique Rizzo. « Lorsque vous manquez de fibres, vous vous exposez à d’autres risques pour la santé, comme l’obésité, les maladies cardiaques et un risque accru de développer un cancer du côlon » ajoute-t-elle.

Il est difficile de combler avec des tas de produits qui pourraient ne pas être permis dans votre régime. Aussi, un supplément quotidien de fibres pourrait donc vous être d’une grande aide.

Comment trouvez-vous votre régime cétogène ?

Références :

  1. Melanson EL, Donahoo WT, Dong F, Ida T, Zemel MB. Effect of low- and high-calcium dairy-based diets on macronutrient oxidation in humans. Obes Res. 2005 Dec;13(12):2102-12.
  2. Boon N, Hul GB, Stegen JH, Sluijsmans WE, Valle C, Langin D, Viguerie N, Saris WH. An intervention study of the effects of calcium intake on faecal fat excretion, energy metabolism and adipose tissue mRNA expression of lipid-metabolism related proteins. Int J Obes (Lond). 2007 Nov;31(11):1704-12. Epub 2007 Jun 19.

Vérifiez également

contrôler l'appétit

Contrôler l’appétit : 6 stratégies faciles

Contrôler l’appétit n’est pas aussi difficile qu’on le croit. Si vous faites des choix alimentaires …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *