fbpx
Accueil / Perte de poids / Surentraînement pour maigrir : 8 signes que vous en faites trop

Surentraînement pour maigrir : 8 signes que vous en faites trop

Vous faites du surentraînement pour maigrir rapidement ? Trop d’exercices n’est pas la solution pour y arriver. Votre corps peut supporter des entraînements particulièrement difficiles, mais cela vient avec d’autres inconvénients : gain de poids non désiré, manque de motivation, plateau perte de poids, qui ne favorisent pas votre programme minceur. Peut-être devriez-vous surveiller ces signes qui disent qu’il est temps de passer par un peu de modération.

Signe 1 de l’excès de surentraînement : Temps de récupération prolongée

Le surentraînement n’est pas toujours une mauvaise chose. Des études(1,2) ont démontré à maintes reprises que l’entraînement à l’exercice, quelle que soit la perte de poids, offre de nombreux avantages pour la santé, en particulier pour les personnes obèses ou en surpoids.

Cependant, cela a tout de même des limites. Si vos douleurs musculaires persistent au-delà des trois jours ou plus de repos normaux, vous devriez faire attention. Ce signe n’est pas anodin, il vous dit que vous en faites trop parce que vous voulez maigrir.

Logiquement un entraînement lourd ou intense exige un temps de récupération. Une douleur constante et implacable veut dire que la récupération ne se passe pas comme elle le devrait. Vous ne pouvez pas, de nouveau, reprendre l’entraînement, en vous disant que c’est un processus normal.

Joseph Ciccone, physiothérapeute affirme : « Les douleurs musculaires persistantes qui durent des heures ou des jours après votre entraînement sont un signe certain que vous avez besoin de repos supplémentaire. »

Signe 2 de l’excès de surentraînement : Gain de graisse

Perdre du poids peut s’accompagner de l’augmentation de la masse grasse. En fait, comme le corps est soumis à des exercices lourds et intenses, il se trouve constamment stressé. Cela a pour conséquence d’accroître les niveaux d’hormones du stress, dont le plus à craindre est le cortisol. Le taux de ces hormones élevés en permanence causera ainsi une augmentation du stockage du tissu adipeux, ainsi que l’inhibition des hormones stéroïdiennes qui normalement aident à augmenter le muscle. Perdre de la masse musculaire réduit quelques kilos sur la balance, mais ce n’est pas une bonne chose car cela signifie que votre corps est moins efficace comme brûleur de graisse. Détectez les signes de perte de muscles et non de graisses.

Signe 3 de l’excès de surentraînement : Système immunitaire affaibli

Vous essayez de mincir, pas de mourir. Un système immunitaire affaibli, de l’inflammation et des blessures directes n’ont rien à voir avec les meilleures conditions de vie que vous recherchez. Le surentraînement prolongé peut nécessiter une période longue pour s’en remettre et peut vous exposer à un très mauvais état de santé. L’inflammation chronique, par exemple, cause le diabète, les maladies cardiaques et le menaçant cancer.

La plupart des gens en bonne santé et en bonne forme physique ont tendance à avoir un assez bon système immunitaire. Il ne tombe que très rarement malade, avec sans doute un léger rhume de temps en temps. Aussi, si la maladie semble maintenant faire partie de votre quotidien, soyez-en sûr que votre corps réclame vraiment du repos.

Signe 4 de l’excès de surentraînement : Fatigue précoce

Cette sensation de fatigue peut se présenter soit après un entraînement intense et prolongé, ou au début de vos séances d’entraînement. Quel que soit le moment, une fatigue inhabituelle vous indique que vous vous surentraînez trop.

Selon Shawn M. Talbott, biochimiste spécialisé en biochimie nutritionnelle : « L’étourdissement mental ou physique est un signe caractéristique du surentraînement ». En effet, lorsque vote métabolisme lent vous gêne, vous faites de l’exercice pour vous activer. Cependant, la séance d’entraînement va effectivement faire son travail pour vous revigorer, mais les conséquences plus tard ne seront pas du tout celles attendues.

Signe 5 de l’excès de surentraînement : Manque d’énergie

Si le manque d’énergie se fait sentir pendant des jours et des jours, sans que vous soyez malade, le surentraînement est sûrement la cause de votre baisse d’énergie. Accordez-vous dans ce cas un peu de repos ou cela se fera sentir sur votre performance.

En effet, en parallèle à cela. Une baisse de votre performance d’entraînement est l’un des premiers signes de trop d’entraînement. Si vous faites particulièrement des exercices pour maigrir en vous adonnant à des activités d’endurance comme la course, la natation et le cyclisme, vous allez constater très vite la baisse de ces niveaux de performance.

Signe 6 de l’excès de surentraînement : Mauvaises humeurs

Si vous vous sentez déprimé, en colère, anxieux, irrités… et autres humeurs courantes, cela est probablement dû au stress physique excessif imposé par votre surentraînement. Ces mêmes hormones de stress que vous libérez lorsque vous êtes stressé émotionnellement le sont aussi lorsque vous êtes surchargé physiquement.

Si vous éprouvez de l’irritabilité ainsi qu’un ou plusieurs de ces autres symptômes, jetez un œil à votre régime sport pour voir si vous n’en faites pas trop. Si c’est bien le cas, quelques jours de congé vous permettra de vous remettre dans de meilleures dispositions et relancer votre programme perte de poids.

Signe 7 de l’excès de surentraînement : Diminution de l’intérêt pour les exercices

Que faire si c’est la motivation même pour faire des exercices qui disparaît ? Si vous êtes un adepte de l’exercice, mais que récemment vous avez de moins en moins envie de faire des exercices, se pourrait-il que votre corps vous demande de lâcher prise un certain moment ? Vous devriez vous accorder du temps pour voir si votre motivation revient.

Une diminution importante de la motivation ou du plaisir de l’activité peut être un signe important d’épuisement ou alors avez-vous simplement besoin de garder la motivation durant votre régime minceur ?

Signe 8 de l’excès de surentraînement : Fréquence cardiaque au repos élevée

Beaucoup de personne travaille sur les pulsations pour la perte de poids. Cependant, comment se porte votre fréquence cardiaque au repos. Est-elle normale ou a-t-elle augmenté pour une raison que vous ne connaissez pas ? La plupart des personnes en bonne forme physique ont un rythme cardiaque au repos inférieur à 50 ou 60 battements par minute. Quel est le vôtre ? Si votre rythme cardiaque est beaucoup plus élevé que d’habitude, laissez votre corps reprendre son souffle.

Comment savez-vous que vous faites trop de surentraînement ?

Références :

  1. Damon L. Swift, Ph.D., Neil M. Johannsen, Ph.D., Carl J. Lavie, M.D., Conrad P. Earnest, Ph.D., and Timothy S. Church, M.D., M.P.H., Ph.D. The Role of Exercise and Physical Activity in Weight Loss and Maintenance. Prog Cardiovasc Dis. 2014 Jan-Feb; 56(4): 441–447. Published online 2013 Oct 11. doi: 10.1016/j.pcad.2013.09.012.
  2. Swift DL, McGee JE, Earnest CP, Carlisle E, Nygard M, Johannsen NM. The Effects of Exercise and Physical Activity on Weight Loss and Maintenance. Prog Cardiovasc Dis. 2018 Jul – Aug;61(2):206-213. doi: 10.1016/j.pcad.2018.07.014. Epub 2018 Jul 9.
À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

En échange de votre inscription à notre Newsletter, nous vous offrons notre dossier : " Perdre du poids sans efforts physique ".

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vérifiez également

régime hypercalorique

Régime hypercalorique – favoriser la prise de poids et préserver la santé

L’alimentation joue un rôle important dans la prise de poids. Elle permet de gagner en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *