Accueil / Perte de poids / Métabolisme lent : 6 erreurs le provoquant

Métabolisme lent : 6 erreurs le provoquant

Vous ne pouvez pas perdre du poids à cause de votre métabolisme lent ?  Certaines personnes savent que le problème vient de leur métabolisme, les uns le pensent seulement tandis que d’autres n’en ont vraiment aucune idée. Et si le métabolisme était la clé de la perte de poids ? Heureusement, vous pouvez augmenter votre métabolisme sans effort, mais il faut d’abord savoir s’il est réellement lent.

Les habitudes qui instaurent un métabolisme lent

Le métabolisme est un processus complexe qui ne se limite pas à votre régime alimentaire et à la quantité d’exercices pour maigrir que vous faites. En fait, Il y’a un certain nombre de facteurs qui pourraient saboter votre métabolisme, et avec vos efforts de perte de poids. Faites de façon régulière, ces habitudes qui ralentissent votre métabolisme pourraient même vous pousser à prendre des kilos. Voici 6 erreurs de mode de vie qui rend votre métabolisme lent.

Manger trop peu de calories

Trop peu de calories dans votre alimentation peut entraîner une diminution importante du métabolisme. Bien qu’un déficit calorique soit nécessaire pour perdre du poids, il peut être contre-productif que votre apport calorique baisse trop bas. Lorsque vous réduisez considérablement votre apport calorique, votre corps sent que les aliments sont rares et réduit la vitesse à laquelle ils brûlent les calories.

qw

Des études(1,2) contrôlées chez des personnes maigres et en surpoids confirment que la consommation de moins de 1 000 calories par jour peut avoir un impact significatif sur votre taux métabolique. Un régime 1000 calories peut ainsi tout de même convenir. Même votre taux métabolique au repos doit être contrôlé.

Si donc, vous voulez maigrir avec un repas hypocalorique, ne le limitez pas trop ou trop longtemps vos calories.

Horaires de repas irréguliers

Lorsque vos repas sont pris à intervalles réguliers, votre corps utilise les calories pour se procurer du carburant et brûle plus de calories entre les repas. Si vos habitudes alimentaires sont irrégulières, votre corps s’embrouille et n’est pas sûr de la date du prochain repas, alors il passe en mode conservation. La brûlure calorique est réduite et plus de nourriture est stockée (cellules graisseuses et réserves de glycogène). Si vous avez des problèmes de timing, utilisez un journal perte de poids va vous faciliter la tâche.

Lésiner sur les protéines

Assurez-vous de maintenir l’équilibre en macronutriments (protéines, glucides et lipides) pour éviter que votre métabolisme ne s’écroule. Manger suffisamment de protéines est extrêmement important pour atteindre et maintenir le poids idéal.

En plus de vous aider à augmenter la satiété, un apport élevé en protéines peut augmenter de façon significative le taux auquel votre corps brûle des calories. L’augmentation du métabolisme qui se produit après la digestion est appelée l’effet thermique des aliments.

L’effet thermique des protéines est beaucoup plus élevé que celui des glucides ou des lipides. En effet, une étude(3) indiquent que la consommation de protéines augmente temporairement le métabolisme d’environ 20 à 30 % comparativement à 5 à 10 % pour les glucides et 3 % ou moins pour les lipides. N’hésitez donc pas à bien respecter votre régime hyperprotéiné.

Éviter l’entraînement de force

La plupart des gens font l’erreur de ne faire que de l’exercice cardiovasculaire pour perdre du poids parce qu’il brûle une bonne quantité de calories. Cependant une fois l’exercice terminé, la brûlure calorique revient aux niveaux de repos.

La musculation est un élément clé du métabolisme car il est directement lié à la masse musculaire.  Plus votre tissu musculaire est actif, plus votre métabolisme est élevé. Que vous souleviez des poids, utilisiez des bandes de résistance ou utilisiez votre propre poids corporel pour l’endurance, cette dernière crée des microdéchirures dans le tissu musculaire. Au fur et à mesure que votre corps répare ces déchirures, le tissu musculaire se développe et a besoin de plus de calories pour rester en vie.

L’une des meilleures façons pour obtenir la meilleure réponse de votre muscle est de se concentrer sur les mouvements excentriques. Elles sont plus dommageables sur le plan musculaire et nécessitent plus d’efforts de réparation que les mouvements concentriques (la partie lifting d’un mouvement), ce qui augmente davantage le métabolisme.

Assis trop souvent

Si vous faites de l’exercice une heure par jour, mais que vous passez les 23 autres heures assis ou couché, votre métabolisme ralentira. Si vous restez assis pendant plus de 20 minutes, votre corps peut se détendre et ne pas brûler d’énergie.

La sédentarité peut entraîner une diminution importante du nombre de calories que vous brûlez chaque jour. Elle peut même être dangereuse pour la santé.

Votre travail vous tient enchaîner à un bureau ou au volant ? Levez-vous une fois par heure pour effectuer quelques mouvements pendant quelques minutes. Les mouvements périodiques aident à diminuer les triglycérides, la glycémie, le tour de taille et le cholestérol, ainsi qu’à provoquer une petite augmentation du métabolisme.

Boire des boissons sucrées

Les boissons sucrées au sucre sont nocives pour la santé. Une consommation élevée est liée à diverses maladies, dont l’insulinorésistance, le diabète et l’obésité.

Bon nombre des effets négatifs des boissons sucrées au sucre peuvent être attribués au fructose. Le sucre de table contient 50 % de fructose, tandis que le sirop de maïs à haute teneur en fructose contient 55 % de fructose. La consommation fréquente de boissons sucrées peut ralentir votre métabolisme. En outre, une consommation excessive de fructose favorise un stockage accru de la graisse abdominale et celle du foie.

Au cours d’une étude(4) contrôlée de 12 semaines, les personnes en surpoids et obèses qui consommaient 25 % de leurs calories sous forme de boissons sucrées au fructose dans le cadre d’un régime amaigrissant ont connu une baisse significative du taux métabolique

Consommation insuffisante de calcium

Le minéral le plus connu pour la formation d’os solides joue un rôle clé dans le métabolisme des graisses. Il détermine si vous brûlez des calories ou si vous les stockez comme graisse. Certaines des meilleures sources alimentaires de calcium proviennent du lait biologique, du yaourt, du fromage blanc et du fromage. Ils sont également bénéfiques pour les muscles parce qu’ils contiennent du lactosérum et de la caséine, des protéines qui aident à développer les muscles et à prévenir leur dégradation.

Des recherches de l’Université McMaster ont montré que les femmes qui consommaient plus de produits laitiers perdaient plus de gras et gagnaient plus de masse musculaire que celles qui en consommaient moins.

Manque de sommeil

Le sommeil est un facteur clé dans la prise et la perte de poids. Lorsque vous ne dormez pas assez, les hormones qui contrôlent la faim et l’appétit se dérèglent. Trop de ghréline (l’hormone de la faim) et trop peu de leptine (l’hormone de la plénitude) sont produites, ce qui vous laisse affamé toute la journée et vous perd la capacité de savoir quand vous êtes rassasié.

De plus, plus de cortisol est produit, ce qui augmente les fringales. La privation chronique de sommeil pourrait entraîner une brûlure moins efficace des calories ingérées. Essayez de dormir de 6 à 8 heures par nuit.

Pensez-vous que votre métabolisme est effectivement lent?

Références :

  1. Gornall J, Villani RG. Short-term changes in body composition and metabolism with severe dieting and resistance exercise. Int J Sport Nutr. 1996 Sep;6(3):285-94.
  2. Müller MJ, Enderle J, Pourhassan M, Braun W, Eggeling B, Lagerpusch M, Glüer CC, Kehayias JJ, Kiosz D, Bosy-Westphal A. Metabolic adaptation to caloric restriction and subsequent refeeding: the Minnesota Starvation Experiment revisited. Am J Clin Nutr. 2015 Oct;102(4):807-19. doi: 10.3945/ajcn.115.109173. Epub 2015 Sep 23.
  3. Klaas R Westerterp. Diet induced thermogenesis. Nutr Metab (Lond). 2004; 1: 5. Published online 2004 Aug 18. doi: 10.1186/1743-7075-1-5.
  4. Cox CL, Stanhope KL, Schwarz JM, Graham JL, Hatcher B, Griffen SC, Bremer AA, Berglund L, McGahan JP, Havel PJ, Keim NL. Consumption of fructose-sweetened beverages for 10 weeks reduces net fat oxidation and energy expenditure in overweight/obese men and women. Eur J Clin Nutr. 2012 Feb;66(2):201-8. doi: 10.1038/ejcn.2011.159. Epub 2011 Sep 28.

Vérifiez également

perdre du poids avant la fête

Meilleures astuces pour perdre du poids avant la fête

Plusieurs solutions s’offrent à vous si vous voulez perdre du poids avant la fête. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *